Décoration & calligraphie : interview de Marika Salerno, créatrice de Letters Love Life

Décoration & calligraphie : interview de Marika Salerno, créatrice de Letters Love Life

Et bonjour !

Aujourd'hui, j'ai le plaisir de vous présenter Marika, amoureuse des mots, calligraphe de formation, italienne de naissance, parisienne de coeur et fondatrice de la marque Letters Love Life avec qui nous avons le grand plaisir de collaborer.

Pour mieux la connaître, nous lui avons posé quelques questions sur son parcours, sa passion, son activité et ses projets.

L'interview a été envoyée par email ; voici les réponses de Marika, avec ses mots à elle.

Bonjour Marika, peux-tu te présenter et nous dire quelques mots sur Letters Love Life ?

Bonjour à vous de Bonjour Bibiche !

Je m’appelle Marika Salerno, je suis une calligraphe italienne à Paris.

Letters Love Life est ma marque de décorations calligraphiques.

Mon souhait ? Avec la belle écriture et des messages positifs, j’aime contribuer à remplir le quotidien des gens de vie, d’idées, d’inspiration et de sourires – de ces sourires qui nous échappent alors qu’il n’y a personne autour et qu’on se surprend à être heureux pour un rien.

Comment est née ta passion pour les mots et l’art de l’écriture ?

Tout a commencé par un stage de calligraphie en 2012. Je me souviens que c’était un cours d’anglaise, une calligraphie filiforme et élégante du XVII siècle, tracée à la plume métallique pointue.

C’est ce jour-là que je suis définitivement tombée amoureuse de cet art ancien.

Le deuxième événement important m’est arrivé quelques temps après, alors que j’étais chez moi en train de faire mes exercices (j’en faisais tout le temps, dès que je pouvais). Le téléphone sonne, je vais donc dans la chambre à coucher et je décroche. J’ai encore ma plume à la main et je m’aperçois, après coup, que j’ai arrêté d’écouter la voix à l’autre bout du fil : j’étais complètement absorbée à fantasmer sur ma lampe de chevet toute blanche et à l’effet que ça me ferait de la décorer avec une phrase douce, écrite avec une belle écriture.

Ce jour-là, j’ai eu comme l’étincelle finale. Je voulais faire sortir la calligraphie de son monde de papier.

La plume métallique n’était pas le bon outil, de toute évidence, et je ne savais pas comment m’y prendre avec des objets de déco.

J’ai donc dû commencer à expérimenter. Beaucoup même. Au fur et à mesure, de ces expériences sont nés mes premiers objets calligraphiés.

As-tu un modèle, un calligraphe dont tu apprécies particulièrement le travail ?

Il y a plusieurs calligraphes, italiens et français, dont j’apprécie énormément le travail et qui sont un exemple pour moi, comme Kitty Sabatier et Francesca Biasetton.

Quels sont tes supports favoris pour exprimer ton art ?

Le fait d’expérimenter l’écriture sur différents matériaux fait partie de ma démarche créative depuis le début. C’est même le cœur de ma passion pour la calligraphie, donc c’est dur de choisir.

Le verre est sûrement parmi mes favoris. Mais il y a aussi le bois, le papier et le coton. En ce moment je fais également des tests sur des métaux... je cherche la bonne technique.

Quelles sont tes inspirations du moment ?

La vie. Je sais, cela peut paraître banal, pour être à la mode je devrais dire : le style scandinave, le boho-chic ou le style ethnique qui, paraît-il, revient à la mode.

Mes créations sont sûrement influencées par les tendances, puisque je ne vis pas isolée du reste du monde, mais je ne pourrais jamais me dire : « d’accord, cette année, c’est le style ethnique qui est à la mode, je crée des objets dans ce style-là ».

Ce serait faux, cela ne m’appartient pas et ce n’est pas ce que cherchent mes clients.

Ma vraie inspiration vient de la vie de tous les jours, du dialogue avec mes clients, de nos maisons, du désir de décorer nos maisons avec des objets beaux, originaux, qui nous correspondent, qui nous font sentir chez nous.

Quelles sont les tendances actuelles en calligraphie ?

La vraie tendance est que la calligraphie est de tendance ! :)

La calligraphie latine, contrairement à, par exemple, la calligraphie arabe ou japonaise, n’occupe pas une place importante dans notre culture.

Dernièrement, les activités qui ont un rapport avec la manualité, les gestes et l’artisanat reviennent à la mode, elles attirent l’attention du public et cela ne peut être que positif.

On voit fleurir de nombreux objets déco calligraphiés ; comment expliques-tu cette émulation ?

Là, je vais faire ma pointilleuse… ou je devrais plutôt dire que je vais mettre les points sur les i, ce qui s’accorde parfaitement à mon travail !

La plupart des objets de déco qu’on voit ne sont pas calligraphiés, les lettres ne sont pas écrites à la main, il s’agit d’une police d’ordinateur. C’est complètement différent.

J’aime la technologie et je m’en sers pour mon travail. En plus, pouvoir taper des textes à l’ordinateur, imprimer des livres, diffuser rapidement les informations est génial, mais… je pense qu’en déco c’est différent. La beauté et le fait-main devraient l’emporter sur la rapidité et la fonctionnalité.

Imaginez de rentrer chez vous et de trouver un petit mot écrit par votre chéri (ou votre chérie). Un petit mot écrit à l’ordinateur transmet de façon rapide et fonctionnelle une information, un petit mot écrit à la main a une chaleur, une unicité, une imperfection, une force expressive.

Pourquoi ne pas retrouver cette chaleur, cette unicité, cette imperfection et cette force expressive dans une lampe, dans un coussin ou dans une affiche ?

Sur quels projets travailles-tu en ce moment ?

Je travaille toujours sur plusieurs projets en même temps et être entrepreneuse est une aventure aux mille facettes.

En ce moment précis, je travaille sur un projet (secret, évidemment !)… ce que je peux dire c’est que ce projet prévoit la collaboration avec d’autres créatifs, en dehors du monde de la calligraphie. Cela prendra un peu plus de temps, puisque travailler avec d’autres personnes signifie également respecter les temps de chacun, mais je pense que cela vaut le coup.

J’ai toujours aimé cette phrase de George Bernard Shaw:
« Si tu as une pomme, que j’ai une pomme, et que l’on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j’ai une idée et que l’on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées.»

Donc, voilà : en ce moment, nous multiplions les idées.

(Excusez-moi pour le cliché de la citation pendant une interview, mais je l’aime trop pour ne pas la partager avec vous !).

Merci Marika ! Pourrais-tu écrire Bonjour Bibiche en calligraphie pour illustrer cet article ?

Imaginez mon bureau, rempli de flacons, de tubes de couleur, de pinceaux, de plumes, d’outils d’écriture les plus variés. Je vous fais ça avec mes outils préférés, que j’ai toujours sous la main : pinceau et encre de chine, avec un style moderne. Je me suis aussi amusée à jouer avec quelques couleurs :-)

Bonjour Bibiche

J'adore !! Merci Marika pour cette belle illustration !

Posté le 09/10/2015 par Juliette (Bibiche) Home, Déco

Laisser un commentaireRépondre

Menu